J’ai participé à une réunion des AA.

Il y a quelques mois, le Club des AA ne se réunissait que très peu. Une fois par mois, tout au plus. Ses membres étaient peu nombreux. Cinq, tout au plus. Ils étaient AA mais le vivaient relativement bien. Ils n’étaient pas résignés, mais n’affichaient que très peu d’efforts pour s’en sortir. Après tout, être AA n’était pas le pire ; être simple A l’était en revanche.

Aujourd’hui, les AA sont encore moins rejetés qu’ils sont chaque jour plus nombreux. Le nombre de membres a même explosé ces derniers mois. Faut dire qu’en ces temps difficiles, incertains et pessimistes, être un AA s’avère être plutôt compréhensible. Les fins de mois deviennent de plus en plus difficiles financièrement et les mauvaises habitudes pour palier à l’inquiétude se banalisent.

Pardon, j’oublie de préciser. AA n’est en rien l’abréviation d’Alcoolique Anonyme, malgré une description qu’y s’y rapporte plutôt bien. AA n’est en fait en rien une abréviation. AA est cette note qui dirige désormais notre système. Telles les notes des copies qui régissent l’ordre d’une classe de 6ème . Les mauvais élèves se font taper sur les doigts, sont rejetés par leurs camarades, sont parfois mis sous tutelle par une surveillance et un encadrement spécialisés. Il est important de bien les éduquer. Aux mathématiques, surtout. N’oublions pas qu’une seule erreur de calcul peut avoir des conséquences dramatiques sur l’ensemble du problème. Voire même impacter tout un devoir car la difficulté réside de plus en plus dans les interdépendances entre chaque problématique. De même pour les travaux de groupe, le mauvais comportement d’un élève pénalisera l’ensemble de l’équipe. C’est une question de principe. L’Union Européenne, c’est justement cette classe de 6ème.

Ce soir, les AA se réunissent pour une réunion particulière. Ils parlent d’ailleurs de Sommet. Les nouveaux membres ont apporté de bonnes résolutions. Faut dire qu’ils acceptent difficilement leur nouvelle situation. Jamais ils n’auraient pensé mettre les pieds dans un tel club un jour. Ils ont honte. Ils pensaient justement être un modèle pour les AA. De conviction, de maîtrise, de réussite. Alors aujourd’hui il est crucial qu’ils redeviennent l’Elite. AAA ou « Triple A ». D’autant plus que malgré un semblant de solidarité, leurs proches qui n’ont pas plongé avec eux se détachent peu à peu. Il est hors de question qu’ils tombent à leur tour. Ce soir, les AA veulent instaurer ce qu’ils ont appelé un « Traité pour un Avenir Meilleur ». Ils sont réunis pour définir des bonnes pratiques et des réformes de leur mode de vie que chacun devra s’engager à tenir. Et il est important que la ratification se fasse à l’unanimité afin de profiter de l’élan du Groupe.

François prend le premier la parole. Il est particulièrement propre sur lui, comme à la Grande Epoque. Il a besoin de cela pour se rassurer. Surtout ne rien changer. Garder la tête haute. Mais il est nerveux. Son visage fatigué transpire. Son nœud de cravate est trop serré. Il a du mal à bouger la tête, comme si sa marge de manœuvre était limitée et qu’un mauvais mouvement pourrait l’étouffer encore davantage. Malgré cela, sa détermination est palpable. Ses homologues sont à l’écoute, ils ont besoin d’un leader. François, naturellement et comme avant, en enfile le costume. Il commence par quelques mots d’optimisme, toujours adressés à l’audience dont il se détache : « Vous pouvez vous en sortir ! ». Les quelques fois où il mentionne sa personne répètent « Et je suis là pour vous aider ! ». Puis il ne peut s’empêcher de s’emparer de quelques critiques, fustigeant le comportement de ceux qui sont arrivés là. La fainéantise de certains, la corruption d’autres.

La tension monte alors et Italino interrompt François : « Je crois que tu as déjà oublié ou pas encore réalisé que tu es dans la même merde que nous ! Tu aurais d’ailleurs déjà du y être depuis longtemps mais ton attitude lèche-cul envers Germain t’a épargné ! Tu parles d’ailleurs de lui comme si vous étiez toujours les meilleurs amis du monde, inséparables. Mais il est où Germain ce soir ? Il est là pour t’épauler ? Qu’est ce tu crois ? Il est dans un resto chic de Genève à l’heure qu’il est, à parler bière avec son pote hollandais. Et tu sais ce qu’il lui dit ? Qu’il est bien content de ne plus t’avoir dans les pattes, que t’étais devenu un handicap qui l’empêchait d’être promu et d’imposer enfin sa stratégie. La semaine dernière il a dit à Sue qu’il te considérait comme un gamin. Il t’a traité de copieur, voulant être le bon élève mais incapable de résoudre un problème par soi-même. En riant grassement il a même ajouté : C’est con pour lui, c’est arrivé aux oreilles de Mandys, la surveillante ! ».

« Ça suffit ! » impose Bruxe. « Vous êtes chez moi ici et chez moi le respect est une valeur fondamentale ! »

« C’est vrai que tu ne sers qu’à ça toi, faire le modérateur avec tes valeurs. Tu te crois tout puissant simplement parce que tout se passe chez toi. Mais c’est pas parce que t’es plus fort, c’est juste parce que t’habites au milieu ! On profite de toi ! T’es pas le centre des intérêts, t’es juste un trou du cul dans lequel on est tous tombé et duquel on galère à sortir parce qu’on a de la merde jusqu’au cou ! »

Grecor, qui vient d’entrer avec nonchalance dans la pièce, glousse à la remarque de Spani. Mais il est bien le seul. Les regards des AA se croisent en silence. Puis Spani ne peut alors s’empêcher d’en sortir une dernière : « Hey Grecor, on est peut-être dans un trou du cul, mais nous au moins on a pas encore été chié ! Toi t’es déjà noyé dans la fosse septique de l’Europe ! »

François ne peut s’arrêter de se marrer et son nœud de cravate l’empêche de reprendre son souffle. Son visage est rouge, puis blanc, puis bleu. Le AA aura eu sa peau.

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Les agences de notation cote les nations comme Paris Turf les canassons.

  2. Stalagtilte dit :

    Et tout ça pour ne pas attirer l’attention sur les US qui devraient être fortement dégradés

  3. petrucciu dit :

    B- pour cet article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s