Entretien

– Bonjour Monsieur, je vous en prie, installez vous. L’entretien va se dérouler en 3 parties: je vais d’abord vous parler de notre entreprise, Arnaques Technologies ©, je vous laisserai ensuite vous présenter avant que nous n’échangions sur le poste. Cela vous convient-il ?
– Parfaitement.
– Très bien. Alors il faut savoir qu’Arnaques Technologies © est le leader européen sur son marché. Nous facturons à nos clients des prestations fortement inutiles, dans le seul but qu’ils puissent dépenser leur budget et recevoir le même l’année suivante. Vous comprenez, sans superflu et sans appui de notre part, leur influence diminuerait fortement. Nous les aidons à garder une légitimité devant leurs actionnaires, nous leur offrons une manière de justifier les budgets exorbitants liés à la prestation de service.
– Ah oui.
– Oui, nous couvrons l’ensemble du cycle en V du produit.
– Quel produit ?
– Peu importe, nous sommes impliqués dans toutes les phases de fabrication, même si je ne sais pas ce que cela signifie. Nous permettons à nos clients de renforcer leurs équipes ponctuellement, nous leur apportons notre savoir-faire pour couvrir et cacher leur incompétence. Nous sommes implantés à Paris, Lyon, Bordeaux, Nantes, Toulouse et Sofia Antipolis. Nos effectifs regroupent à peu près 1700 personnes, dont environ 1000 consultants qui nous font grassement vivre. Nous sommes également présents à l’étranger, en Belgique, Allemagne, Luxembourg, Inde et Chine, où nous faisons le même travail qu’ici.
– Très bien.
– Notre chiffre d’affaires est de 30M€ pour l’année 2011, en progression de 3,5% par rapport à 2010. Nos effectifs sont également en croissance car nous comptons embaucher 50 consultants de plus cette année. Voilà, il me semble que j’ai fait le tour. Avez-vous des questions?
– Heu, pas pour le moment, vous avez été très clair. Ah si, quel est le pourcentage de turn-over ?
– Je vous remercie. Il est d’environ 30% par an, en nette réduction à cause de la crise. Nous allons donc passer à la deuxième partie de l’entretien. Je vais vous laisser vous présenter. Allez-y !
– Très bien. Je m’appelle Fernand Ferdinand et j’ai 27 ans. Je suis diplômé de l’école des Mines de Douai depuis 2007. Je sors tout juste d’une expérience à l’étranger, en Roumanie où je me suis occupé de développer l’activité commerciale pour la maison mère française.
– Mais alors, pourquoi la Roumanie?
– Question de coût.
– Ah oui, je comprends. Vous étiez payé moins là-bas que si vous aviez fait cela en France.
– Exactement.
– Très bien, continuez.
– Donc, je développais l’activité commerciale. Cela consistait à faire beaucoup de prospection et à satisfaire le client par la suite.
– Très bien, vous avez donc du apprendre des choses?
– Beaucoup. J’ai appris à être respectueux, à mettre les formes, à nouer et entretenir une relation avec le client. Avant cela, j’occupais un poste de consultant chez Exploitants Technologies ©, où je devais aider les chinois à construire une centrale nucléaire pour le compte d’Areva, le fleuron de l’industrie française.
– Intéressant cela. Ma foi, vous avez un fort beau parcours !
– Merci.
– Donc le poste à pourvoir consiste en du pilotage de projet. Vous aurez, en collaboration avec différents services, à vous assurer que le développement du système de missiles pour le sous-marin nucléaire se développe dans les délais et le budget impartis. Concrètement, votre rôle sera de remplir des tableaux excel, d’appeler les gens pour savoir où ils en sont et rendre compte de vos actions au chef de projet. Vous avez déjà des compétences dans tous ces domaines. Votre travail sera assez rébarbatif, sans fin et sans évolution.
– Parfait.
– Vous pourrez être amené à vous déplacer dans des villes telles que Erlangen, Pierrelatte ou Pernik. Vous aurez affaire à des gens incompétents, sinon il n’y aurait pas de poste. Pouvez-vous me citer 2 qualités ?
— Abnégation et cynisme.
– 2 défauts ?
– Borné et pointilleux.
– Hmm, fort bien. Sur votre CV, vous mentionnez la lecture ?
– Oui, c’est une activité que je pratique très régulièrement.
– Quel est votre auteur préféré ?
– Question difficile. Celui qui me vient tout de suite à l’esprit est Dostoïevski.
– Connais pas. Il m’arrive aussi de lire quelques fois, pendant les vacances. Ca me change de regarder un film, ça dure plus longtemps.
– ….
– Quelle rémunération demandez-vous ?
– Compte tenu de mon diplôme et de mes diverses expériences, je pense que 2000€ brut par mois serait bien.
– Oula ! Ça fait un sacré salaire. Nous ne pourrons vous accorder cela, mais nous vous ferons une belle proposition. Oui, une belle…
– Très bien.
– Avez-vous des questions ?
– Comment se déroule la suite du processus ?
– Et bien, je ne devrais pas vous le dire, mais vous m’avez fait bonne impression. Je vais donc rendre compte de cela à notre directeur général, et nous vous recontacterons dans la semaine. Vous avez d’autres pistes ?
– Oui, mais pas d’aussi bonnes que l’opportunité que vous me présentez. Je suis extrêmement motivé à l’idée de travailler pour Arnaques Technologies © et sur un projet aussi passionnant. De plus, la mission m’a l’air de correspondre à mes attentes professionnelles les plus profondes.
– Vous pouvez développer ?
– Oui, bien sur. Si j’avais su que mes 5 ans d’études, dont 2 en classes préparatoires à ne penser que math et physique du matin au soir sans voir la lumière du jour, me préparaient à occuper une aussi belle fonction que celle d’assistant à incompétent dans le domaine de la défense, croyez bien que j’aurai arrêté tout de suite. Mais, ignorant véritablement ce qui m’attendait par la suite, j’ai effectué ma scolarité avec le plus de sérieux possible. Maintenant, à 27 ans, après déjà 3 contrats différents et presque 2 ans de chômage cumulé, je me rends compte que, dans tous les cas, je n’aurai que des jobs sans intérêt. Alors celui que vous me présentez, où j’aurai vraisemblablement le sentiment de ne servir à rien, me motive au plus haut point. Et puis la réputation d’Arnaques Technologies © n’est plus à faire. J’ai ouï dire qu’un licenciement économique pourrait voir le jour d’ici un an, et je compte bien y participer.
– Voilà qui est très clair, je vous remercie. Si seulement tous les candidats étaient comme vous… Si tout se passe bien avec le directeur, vous avez le poste.
– Je vous remercie.
– Venez, je vous raccompagne.

Publicités

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. chervenabrada dit :

    La situation, le personnage et quelques répliques me rappellent drôlement un ami et son histoire…

  2. A diffuser d’urgence dans les prépas scientifiques et écoles d’ingénieurs !

  3. Beboper dit :

    Très bon.
    Souvenez-vous quand même que si l’on n’a pas sa Rolex à 50 ans, on a raté sa vie…

  4. Petrucciu dit :

    Oui, texte très professionnel malgré les fautes d’orthographe…

    1. Stalagtilte dit :

      Corrigées, merci

  5. alain dit :

    en tant qu’ingénieur diplomé … je confirme, l’auteur doit l’être aussi ou alors il est fort bien documenté !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s